Pourquoi faut-il en finir avec le coton ? 

Photo_Intro (26)-min

Notre peignoir est tout doux, il est tout mignon, on veut lui faire des câlins. À la maison, nous avons tous plusieurs articles en coton que nous adorons. Logique, puisque le coton représente environ 40% de la production textile mondiale. Il y en a vraiment beaucoup ! Ce serait génial s’il n’avait pas de graves conséquences pour l’environnement et pour notre santé… Ça vous intrigue ? Vous souhaitez en savoir davantage ? Alors découvrez la face cachée du coton et les solutions pour l’oublier à jamais !


Le textile le plus courant mais le plus polluant 

Avant qu’il ne finisse en taie d’oreiller, il faut cultiver le coton. Celui-ci ne représente que 2,5% des cultures mondiales. Pourtant, selon l’OMS, il représente à lui-seul un quart des pesticides utilisés dans le monde. Pas étonnant quand on sait que pour produire un t-shirt en coton, il faut à peu près 150 grammes de pesticides et d’engrais chimiques. Imaginez ce que ça donne pour un canapé.

Le coton est un désastre écologique. Il nécessite des quantités astronomiques d’eau : environ 10 000 litres pour 1 kilogramme de fibres de coton, rien que pour l’irrigation ! La transformation après récolte vient gonfler les chiffres. Constat pour le moins alarmant quand on pense au nombre de personnes pour qui l’eau est un luxe.

Pour préserver l’environnement, la biodiversité, la nature, on ne peut pas faire pire. Vaporisation de substances chimiques puis irrigation des champs : c’est tout un cocktail toxique qui s’éparpille dans l’air, s’enfouit dans les sols et se mêle aux cours d’eau.

Les intrants chimiques rendent les sols de moins en moins fertiles et il faut de plus en plus d’eau et d’engrais pour avoir du rendement. Le coton ayant absorbé les produits doit être abondamment lavé et on doit utiliser d’autres produits pour désinfecter les fibres. Une aberration dites-vous ?

L’utilisation de pesticides sans aucune précaution

Un scandale sur le plan sanitaire

Ceux pour qui la santé de la Terre n’est pas une priorité pourraient se dire “Ouais, bon, je ne serai plus là quand la planète ira très mal”. On connaît tous quelqu’un qui pense comme ça. Sauf que pollution de la planète signifie intoxication des êtres vivants dont… nous ! 

En s’exposant au coton, l’humain met sa santé en danger. Les produits chimiques dont se servent les producteurs de coton et les usines sont extrêmement nocifs. Acide sulfurique, métaux lourds, perturbateurs endocriniens, teintures toxiques pour la peau et les poumons… Ça ne sonne pas très bien-être, n’est-ce-pas ?

De fait, la culture du coton serait responsable de 20 000 décès par an, rien que du côté des travailleurs. Pour le consommateur final, qui vit entre vêtements, serviettes, rideaux ou autres linges de maison en coton, il est plus difficile de mesurer les conséquences. Mais on sait en 2021 que ce textile fait partie des raisons pour lesquelles apparaissent des cancers et autres maladies graves.

Adoptez le coton biologique, voire mieux, le lin

Bonne nouvelle, des solutions existent ! Nous ne sommes pas condamnés à acheter du coton traditionnel. Nous pouvons consommer différemment, en choisissant du coton biologique ou bien du lin par exemple.

Le coton certifié GOTS ou OEKO TEX garantit par exemple que des contraintes en matière de consommation d’eau ont été respectées, qu’aucun produit toxique n’a été utilisé et que les eaux usées ont été traitées. De plus, le coton bio requiert 10 à 30 fois moins d’eau et est issu d’un commerce plus équitable que le coton conventionnel.

Autre alternative, le lin ! Celui-ci est très écologique car sa culture nécessite peu d’eau, l’eau de pluie étant suffisante. La transformation du lin est mécanique et ne fait donc appel à aucun produit chimique. Et le mieux dans tout ça ? La France en est le premier producteur mondial. Alors soyez plus écolo, soutenez la filière locale, et optez pour le lin !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux et foncez découvrir Pourquoi créer un intérieur au service de nos 5 sens !

Par Lucas Caussette

Sources

https://www.natura-sciences.com/environnement/impacts-environnementauxindustrie-textile.html

https://dreamact.eu/fr/blog/article/301/coton-bio

https://www.gaiaetdubos.com/blogs/blogue-de-gaia-dubos/69452229-le-coton-est-la-fibre-la-plus-polluante-au-monde

https://dreamact.eu/fr/blog/article/294/lin?utm_source=ART241_ART294

Cet article vous a plu ?

Vous pouvez me soutenir en "m'offrant un café"
grâce au bouton ci-dessous !

À lire aussi ...