Pollution intérieure : notre santé est-elle en danger ?

Photo_Intro (22)-min

La pollution de l’air intérieur s’invite depuis peu au cœur des débats de santé publique. En effet, alors que nous passons plus de 85% de notre temps dans des espaces clos, cette pollution peut avoir des conséquences néfastes sur notre santé. Dans cet article, nous allons découvrir quels peuvent être ses effets.


Petite intro

D’après l’ADEME, l’air intérieur de nos logements serait 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. En cause, de nombreuses sources de pollution aussi diverses que variées : mauvaises habitudes des occupants, mobilier, produits ménagers, matériaux de construction, appareils à combustion, etc…

En cas de ventilation insuffisante, les polluants s’accumulent dans les habitations. Ils sont alors inhalés par les personnes, causant des problèmes plus ou moins graves sur leur santé. Leurs effets dépendent de la vulnérabilité des personnes, de la nature du polluant et du temps d’exposition. Nous allons décrypter ces différents aspects dans la suite de cet article.

Pas tous égaux face à la pollution intérieure

Certaines personnes sont particulièrement sensibles aux polluants. En cas d’exposition, les conséquences sur leur organisme et leur santé seront d’autant plus conséquentes et préoccupantes.

Les êtres humains les plus vulnérables sont :

  • Les fœtus et les jeunes enfants (troubles au niveau du développement physique et neurologique, entrainant parfois des retards intellectuels) ;
  • Les femmes enceintes (les substances chimiques inhalées peuvent traverser la barrière placentaire pendant la grossesse et affecter le foetus. Durant l’allaitement, les substances peuvent également passer dans le lait maternel) ;
  • Les personnes âgées ;
  • Les personnes porteuses de maladies (cardiaques, asthmatiques, bronchitiques, insuffisances respiratoires).

Cependant, toute personne est susceptible de subir les conséquences d’une exposition prolongée à des agents polluants. Nous devons tous être vigilants vis à vis de la qualité de l’air que nous respirons dans nos logement, aussi bien pour notre santé que celle de nos proches.

Durée d’exposition et dose inhalée

La mauvaise qualité de l’air intérieur peut avoir des conséquences immédiates ou à long terme sur notre santé. Tout dépend de la nature du polluant, de la dose inhalée et de la durée d’exposition.

Cas d’une exposition à forte dose sur une courte durée

Les effets seront immédiats, principalement de la gêne et de l’inconfort. Ils se traduiront par une irritation des yeux, du nez et de la gorge, des maux de tête, des troubles de la concentration, etc…

L’inhalation de fortes doses de polluants peut également provoquer des symptômes plus sérieux, tels que des nausées, de la toux, des troubles respiratoires, des crises d’asthme…

Dans des cas extrêmes, cette pollution peut amener au décès des personnes exposées. C’est le cas des asphyxies au monoxyde de carbone par exemple.

Cas d’une exposition à faible dose sur une longue durée

Cette conjoncture causera plutôt des maladies chroniques, parfois graves (cancers, altération de la capacité respiratoire, aggravation de maladies cardio-vasculaires…). Cependant, ces effets sont difficiles à étudier puisqu’ils apparaissent longtemps après l’exposition.

Principales conséquences de la pollution intérieure sur la santé

Troubles et allergies respiratoires

Ces troubles sont principalement causés par les allergènes présents dans nos logements (pollen, acariens, moisissures, animaux…).

Les allergènes provoquent des réactions allergiques chez les personnes sensibles à leur présence. Elles se manifestent essentiellement par des symptômes bénins tels que nez bouché, démangeaisons, nez qui coule, éternuements… Dans certains cas, les allergènes peuvent également provoquer de l’asthme allergique.

Ces maux sont à prendre au sérieux puisqu’ils peuvent amener à d’autres problématiques telles que des troubles du sommeil et de l’humeur, des problèmes de concentration et des perturbations de la vie familiale et professionnelle.

Actuellement en France, 4 millions de personnes sont asthmatiques. Chez les enfants, 80% des asthmes sont allergiques.

Syndromes des bâtiments malsains

Le syndrome du bâtiment malsain est décrit comme une combinaison de symptômes inexpliqués mettant en cause le bâtiment. Les composés organiques volatils (COV) émis par les matériaux de construction, les colles, les peintures, les meubles… seraient à l’origine de ce syndrome.

Les pathologies sont diverses : irritation du nez, des yeux et de la gorge, maux de tête, démangeaisons cutanées, gênes respiratoires, étourdissements, difficultés à se concentrer

Ce syndrome est particulièrement difficile à diagnostiquer, les causes pouvants être nombreuses (origines diverses de polluants).

Développement de cancers

Plusieurs polluants sont mis en cause de façon certaine dans l’apparition de cancers chez l’Homme :

  • La fumée de tabac (près de 5 000 personnes décèdent chaque année du tabagisme passif en France) ;
  • Le formaldéhyde (présent partout dans nos intérieurs : produits de construction, ameublement, produits détergents…) ;
  • Le radon (provoque chaque année en France entre 1 200 et 2 900 décès par cancer du poumon) ;
  • Les particules (par exemple l’amiante est associé à environ 2 200 et 5 400 cas de cancers par an en France) ;
  • Le benzène (directement associé à la leucémie).

Cependant, il est difficile de faire une liaison certaine entre l’apparition d’un cancer et l’exposition passée à des polluants atmosphériques. En effet, les maladies mettent plusieurs années avant de se révéler, les causes sont donc difficiles à déterminer avec précision.

Dérèglement hormonal

Certains polluants de nos intérieurs sont classés comme perturbateurs endocriniens.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui dérèglent le fonctionnement hormonal du corps humain. Ainsi, ces substances interfèrent avec toutes les grandes fonctions de l’organisme : croissance, reproduction, développement foetal, développement neurologique, comportement, nutrition, métabolisme, système nerveux

Si les effets de certaines substances sont clairement établis à forte dose, notamment chez les foetus et les enfants, l’identification des effets néfastes d’une exposition à long terme et à faible dose reste actuellement à déterminer.

Intoxication et asphyxie

Le monoxyde de carbone est le principal polluant concerné. C’est un gaz particulièrement dangereux puisqu’il est incolore, inodore et mortel à forte concentration.

Le monoxyde de carbone provient des appareils de chauffage mal entretenus ou mal réglés (chaudière, chauffe-eau, chauffage d’appoint, poêle, cheminée…), mais également de la fumée de tabac.

Lorsque nous le respirons, le monoxyde de carbone prend la place de l’oxygène. Nous pouvons alors ressentir des maux de tête, des nausées, des vertiges. Une très forte exposition peut même conduire à un évanouissement ou à la mort. Chaque année, on estime à 4 000 le nombre de personnes intoxiquées en France, et à 100 le nombre de décès.

Schéma récapitulatif

Pathologies liées à l'exposition des personnes à la pollution de l'air intérieur
Source : Ministère des solidarités et de la santé, « La pollution de l’air« 

En résumé

Bon, j’avoue que cet article n’est pas très réjouissant… mais surtout pas de panique ! 😄

Premièrement, parce que la plupart des logements sont plutôt sains, avec des concentrations en polluants dans l’air intérieur faibles.

Deuxièmement, parce qu’il existe des solutions afin de réduire cette pollution. Voici une petite liste de bons gestes à adopter :

  • Aérez ! Au moins 10 minutes 2 fois par jour, été comme hiver ;
  • Adaptez vos usages : évitez les activités polluantes à l’intérieur ;
  • Faites vérifier par un professionnel vos appareils à combustion tous les ans ;
  • Renseignez-vous avant d’acheter un produit sur sa composition et ses émissions en COV dans l’air ;
  • Entretenez convenablement votre intérieur, faites les poussières (mais attention, pas de produits d’entretien chimiques !)

👉🏻 Pour finir, n’hésitez pas à me suivre sur ma page Instagram afin d’être tenu informé de l’actualité du blog. Vous y découvrirez également du contenu exclusif et des astuces au quotidien !

Sources

Cet article vous a plu ?

Vous pouvez me soutenir en "m'offrant un café"
grâce au bouton ci-dessous !

À lire aussi ...